5 Points à Observer pour améliorer vos appuyers.

Votre position.

L’appuyer est un mouvement difficile pour le cheval. Si vous ne parvenez pas à l’accompagner suffisamment bien pour faciliter son travail le résultat sera toujours laborieux et peu intéressant. Votre position est donc un élément primordial de la qualité de vos appuyers.

RAPPEL: L’appuyer est un mouvement où le cheval se déplace à la fois vers l’avant et le côté tout en étant plié de manière à regarder la direction dans laquelle il va. Une autre manière de formuler cela, consiste à dire que le cheval se déplace latéralement, de son côté concave.

schéma appuyer 1

Pour faire simple on peut dire que pour que l’appuyer soit réussi le cavalier doit lui même se mettre en appuyer. Pour détailler cette image il faut dire que votre centre de gravité doit suivre celui de votre cheval alors que vos aides doivent laisser le côté extérieur de votre cheval s’étirer tout en le contrôlant pour éviter les attitudes excessives. En clair, vous devez peser un peu plus dans votre fesse intérieure (gauche dans un appuyer à gauche par exemple). Vous devez ensuite légèrement orienter votre buste dans la direction où vous voulez aller et légèrement abaisser votre épaule intérieure. Votre main extérieure va donc devoir se rapprocher légèrement de l’encolure pour autoriser le pli tout en renforçant son contact avec la bouche pour contrôler les hanches. Votre tête doit suivre le mouvement de votre buste, votre regard devant rester entre les oreilles de votre cheval, votre oreille intérieure va également légèrement s’abaisser pour suivre le mouvement de votre épaule interne. Votre bassin va lui rester dans le même alignement que lorsque vous marchiez sur la piste, sinon les épaules de votre cheval risquent de prendre trop d’avance sur ses hanches, on parle alors d’appuyer dévidé (manquant de hanches). Pour donner un point de repère simple lorsque vous montez à cheval, creusez votre flan intérieur, regardez entre les oreilles de votre cheval et assurez-vous d’avoir un contact ferme dans votre rêne extérieure.

RAPPEL: Il existe deux termes pour qualifier des appuyers qui ne sont pas correctement exécutés. On parle soit d’appuyer dévidé, c’est à dire que les épaules du cheval prennent trop d’avance par rapport à ses hanches. le cheval engage ses postérieurs sous sa masse mais ne les croise pas. On parle également d’appuyer entablé, c’est ce qui ce produit lorsque les hanches du cheval passent en avant des ses épaules. Alors le cheval croise ses postérieurs mais ne les engage pas.

schéma appuyer 2

Concernant vos jambes, la posture idéale est plus simple à comprendre, même si elle n’est pas forcément plus simple à réaliser. Votre jambe intérieure doit rester à sa place habituelle afin de gérer l’impulsion et le raccourcissement du côté intérieur de votre cheval

Rappel: Votre cheval va s’incurver parce qu’il va raccourcir l’un de ses côtés autant que parce qu’il va étirer l’autre.

Votre jambe extérieure peut être légèrement reculée, en particulier dans les premiers temps de l’apprentissage de l’appuyer, afin de rendre vos aides plus claires et de canaliser les hanches qui pourraient sinon ne pas suivre les épaules. Cependant l’idéal serait de pouvoir se passer le plus vite possible de l’action de la jambe extérieure et de pouvoir contrôler les hanches de votre cheval uniquement grâce à votre rêne extérieure, mais nous y reviendrons un peu plus loin. Il convient de toujours se méfier de l’action de votre jambe extérieure parce qu’elle peut inciter votre cheval à s’entabler.

Attention: Utilisez votre jambe extérieure avec parcimonie car elle peut apprendre à votre cheval à être trop mobile des hanches ce qui vous posera des problèmes de rectitude dans la suite de votre dressage.

La régularité de l’allure.

Comme tout exercice que vous entreprenez avec votre cheval l’appuyer doit améliorer sa locomotion et non la dégrader. Inutile donc d’aborder cet exercice trop tôt, attendez d’avoir une allure stable, régulière, énergique et calme avant d’aborder ce mouvement assez complexe. Lorsque le moment est venu pour vous deux de commencer l’étude des appuyers, préférez les aborder dans une allure lente et calme, d’abord au pas puis, si tout se passe bien, au trot.

Astuce: Une allure et une cadence lente donneront à votre cheval le temps d’analyser votre demande et de chercher la réponse adaptée. Cela vous donnera également le temps de ressentir et corriger votre posture ou l’exécution du mouvement. Vous conserverez ainsi un calme certain durant l’exécution de vos premiers appuyers qui amènera votre cheval à appréhender avec sérénité cet exercice pour le reste de sa vie et vous permettra de progresser de plus en plus vite.

Comme dans presque tout en équitation, gardez en tête que prendre son temps n’est pas perdre son temps, ou pour citer un entraîneur de fitness que j’ai rencontré il y a quelque temps « j’ai remarqué que ceux qui commençaient par soulever des charges plus légères finissaient toujours par soulever des charges plus lourdes que les autres. »

Enfin la régularité de l’allure sera votre premier point de repère pour la progression de vos exigences sur les appuyers. Si votre cheval n’est pas régulier dans son déplacement, n’espérez pas réussir à obtenir plus de pli ou d’amplitude, c’est impossible.

Astuce: Il n’est pas toujours évident de savoir ce qui ne marche pas et encore moins de savoir si on en a trop demandé à sa monture. La régularité d’une allure est très révélatrice des efforts consentis par un cheval. Elle est donc un bon point de repère pour situer le niveau de vos demande par rapports aux capacités de votre cheval. Dans le cas des appuyers Si vous parvenez à augmenter vos exigences sur cet exercice la régularité sera toujours ce qui se dégradera en premier lorsque vous en aurez trop demandé.

L’incurvation.

Sans incurvation pas d’appuyers mais de simples pas de côté. Cela étant dit, dans la plupart des cas, même en vous filmant il sera bien difficile de distinguer un pli bien net lors de vos premiers essais sur ce mouvement. L’appuyer est un exercice exigeant pour les chevaux, Au début de l’apprentissage, une fois la demande comprise, il est normal que les chevaux parviennent tout juste à jeter un cou d’œil dans la direction de leur déplacement. L’incurvation est ce qui rend l’appuyer difficile et vous ne parviendrez à augmenter le pli de votre cheval que millimètre par millimètre, une séance après l’autre. Sachez vous contenter de peu et récompenser chaque progrès.

Astuce: Veillez surtout à privilégier la fluidité du mouvement et la légèreté de votre équitation lorsque vous travaillez vos appuyers plutôt que de vous lancer dans une quête sans fin du pli et de la gestuelle sans prendre garde à vos aides qui pourraient se durcir. Un pli ne vient pas sans décontraction.

Enfin gardez également à l’esprit que l’incurvation du cheval dans les appuyers ne se mesure pas qu’au pli. Le cheval doit être plié dans son ensemble tout en conservant ses épaules légèrement en avance sur ses hanches. Pour parvenir à ce résultat méfiez-vous de votre jambe extérieure. Celle-ci aura vite fait de pousser votre cheval à s’entabler.

schéma ppuyer 3

Pour une progression idéale, dans les premiers temps de l’apprentissage la jambe extérieure vous servira en position un peu reculée, afin de lancer le mouvement et d’indiquer à votre monture de ne pas oublier ses hanches. Cessez cependant d’agir avec votre jambe extérieure dès que le mouvement est lancé. Bien entendu de petites actions sporadiques peuvent se justifier si votre cheval tente de dégager ses hanches et de se remettre droit avant la fin du mouvement. Cependant dès que vous en aurez l’occasion, c’est à dire dès que votre cheval aura bien compris le mouvement demandé, apprenez-lui à partir en appuyer sans attendre l’action de la jambe extérieure. Pour ce faire vous devez lui apprendre à rentrer ses hanches avec la seule action de votre rêne extérieure.

Astuce: L’appuyer tête au mur est un excellent moyen d’affiner vos aides pour faire comprendre à votre cheval que vous souhaitez partir en appuyer sans pour autant avoir besoin d’utiliser votre rêne extérieure. Lorsque votre cheval sera contre le mur du manège, il comprendra facilement si vous renforcez le contact sur votre rêne extérieure tout en maintenant le pli avec la rêne intérieure et en pesant un peu plus dans votre fesse intérieure que vous souhaitez qu’il rentre ses hanche à l’intérieur de la piste et continue d’avancer en appuyer tête au mur, même si vous ne reculez pas votre jambe extérieure. Une fois ce code bien établit, il vous faudra le transposer sur les différents tracés que l’on peut effectuer en appuyer.

Le croisement des membres.

C’est l’un des éléments distinctifs de l’appuyer, les membres extérieurs passent par dessus les membres intérieurs durant l’une des phases de la foulée de votre cheval. C’est également un élément que vous ne pouvez pas voir en étant à cheval. Il est cependant intéressant de vous faire filmer ou photographier durant votre travail sur cet exercice. Cela vous permettra de vérifier que votre cheval est bien en appuyer, car sans croisement pas d’appuyer

Rappel: Au galop le cheval ne croise pas véritablement ses membres lorsqu’il effectue un appuyer car le mécanisme de cette allure est dissymétrique et la phase de projection est plus longue qu’au trot.

Cela vous permettra de juger votre progression sur cet exercice. Sachez les premier temps vous contenter de laisser votre cheval poser son membre externe simplement devant son membre interne, il s’agit déjà d’un croisement et votre cheval est déjà en appuyer.

Attention: Le croisement des postérieurs de votre cheval ne doit jamais prendre le pas sur leur engagement sous sa masse. En effet dès que votre cheval aura compris le mouvement que vous attendez de lui il parviendra assez facilement à augmenter le croisement de ses membres en s’entablant. Mais en faisant cela il n’engagera plus ses postérieurs sous son ventre et relâchera ses muscles dorsaux et ses abdominaux. Ses appuyers deviendront alors une marche de travers très spectaculaire mais sans aucun intérêt pour son dressage et son développement physique.

schéma appuyer 4

Prenez également le temps de vérifier que le croisement des antérieurs et des postérieurs est le même. En particulier ne vous laissez pas emporter par un mouvement des antérieurs plus ample et avec un croisement plus prononcé que celui des postérieurs, ils sont soit le signe de problèmes de dos pour votre cheval, soit l’une des causes de leur future apparition.

L’abaissement des hanches.

Dans l’appuyer l’abaissement des hanches est induit par l’incurvation du cheval durant le mouvement. C’est ce qui rend cette incurvation et ce mouvement difficile pour le cheval. C’est aussi ce qui va l’amener à améliorer sa locomotion et son rassemblé. Contrairement à l’épaule en dedans où votre monture va abaisser uniquement sa hanche interne, dans l’appuyer les deux postérieurs vont s’engager alternativement sous la masse et les deux hanches vont donc s’abaisser alternativement. C’est la plus grosse difficulté de ce mouvement pour le cheval, c’est donc celle qu’il va le plus tenter de contourner et celle qu’il est le plus difficile pour le cavalier de gérer.

Les premiers temps de votre travail votre monture va essayer d’éviter la flexion des hanches en refusant l’incurvation. Lorsque vous serez parvenus à franchir cette première difficulté il peut arriver que le cheval cherche à s’économiser autrement. Il peut tenter de ne pas fléchir sa hanche extérieure lorsqu’il vient croiser le postérieur externe devant l’interne. Il en résulte un tracé des hanches irrégulier, celles-ci tendant à revenir droites derrière les épaules ou à s’entabler franchement.

Rappel: Sans abaissement de la hanche pas de réel engagement du postérieur et donc difficile pour votre monture d’aller placer celui-ci loin devant l’autre.

Pour résoudre cette difficulté, l’appuyer tête au mur peut encore une fois vous être très utile. Vous pourrez en effet plus facilement renforcer vos aides externes pour accentuer l’incurvation de votre cheval et donc l’obliger à engager davantage son postérieur externe et à abaisser ses hanches en conséquence.

Astuce: Si votre cheval à du mal à abaisser sa hanche gauche dans l’appuyer à gauche mettez le donc en appuyer tête au mur à main droite et renforcez temporairement vos aides externes. Il engagera ainsi d’avantage son postérieur gauche sous son ventre et commencera à fléchir sa hanche gauche. Avec le temps les appuyers à gauche seront de plus en plus faciles.

Pourquoi ne pas faire cela directement sur les appuyers sur la diagonale ou demi diagonale ?

Rappel: Les appuyers sur la diagonale et la demi diagonale sont appelés travers et demi-travers par certaines écoles d’équitation, en particulier outre-Rhin.

Parce que le mur du manège limitera fortement la tendance de votre cheval à traverser votre main ou à tomber sur son épaule externe (et donc à s’entabler ou à dévider son appuyer) que tout renforcement de vos aides externe produirait normalement au cours d’un appuyer. Cela réduira en conséquence votre tendance à durcir vos aides pour obtenir plus de résultats durant l’exécution de votre mouvement.

Attention toutefois à deux points. D’abord le mur du manège ne dressera pas tout seul votre cheval à votre place, veillez donc à la qualité de votre contact, de l’impulsion de votre monture, à son incurvation malgré tout et à ne pas renforcer vos aides externes à l’excès. La méthode de travail décrite ici est puissante, elle doit donc être utilisé avec une délicatesse proportionnelle à cette puissance. Ensuite quelque soit le degré de difficulté de votre cheval à abaisser ses hanches ne vous contentez pas de pratiquer les appuyers de cette manière exclusive. Variez souvent les tracés et ne vous focalisez pas uniquement sur l’abaissement des hanches. Revenez parfois au travail du pli, de l’impulsion et à la recherche de décontraction dans le travail.

Pour illustrer cet article voici une vidéo de Bellagrande présentant les appuyers et ses axes de progression au stade actuel de son travail.

 

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close